juillet 2010

Fiers de nos racines et ouverts sur les autres!

Dans une lettre d’opinion parue dans le Journal Métro ainsi que sur cyberpresse, Alexandre Warnet fait vaguement référence à la « crise » des accommodements raisonnables pour accuser le peuple québécois de se replier sur lui-même et de se fermer aux autres. Il affirme, en ne s’appuyant sur aucun exemple concret, que le nationalisme québécois et le mouvement pour la protection du français dérivent trop souvent vers l’exclusion.
Voir dans le site du Journal Métro

Combattre la propagande antifrancophone au Canada anglais

Article de Mario Beaulieu, président de la SSJBM, paru dans Le Devoir du samedi et dimanche 24 et 25 juillet 2010.

Étant aux prises avec une pluie de courriels et d’appels téléphoniques, la Ville de Bathurst, au Nouveau-Brunswick, s’est ravisée et ne permettra pas que le drapeau de l’organisme francophobe Anglo Society flotte sur l’hôtel de ville. On se rappelle que le conseil municipal de Bathurst avait récemment décidé de hisser «l’Anglo flag» lors de la «Fête des Anglais», le 18 septembre, date correspondant à la capitulation de la ville de Québec en 1759 et à la fin de la Nouvelle-France. Bravo aux Acadiens et à tous ceux qui se sont mobilisés!

Mais la bataille est loin d’être terminée. L’Anglo Society a fait la demande d’arborer «l’Anglo flag» à plusieurs villes et continue sa bataille contre le français. Ce groupe est connu pour ses manifestations au cours desquelles le drapeau acadien est traité avec le plus grand mépris. Le groupe organise justement une de ces manifestations à Fredericton le 15 août, jour de la Fête nationale de l’Acadie.

La Coalition affirme que les Québécois étaient ciblés

Article paru dans le site Internet de CBC le 19 juillet 2010.

Article résumant les principales interventions de la conférence de presse de la Coalition contre la répression policière du G20. Mario Beaulieu y rappelle que le nombre d’arrestations faites était doublement plus élevé que lors de la crise d’octobre et que la plupart d’entre elles visaient des Québécois.

Combattre la propagande antifrancophone au Canada anglais

Faisant face à une pluie de courriels et d’appels téléphoniques, la ville de Bathurst, au Nouveau-Brunswick, s’est ravisée et ne permettra pas que le drapeau de l’organisme francophobe Anglo Society flotte sur l’Hôtel-de-Ville. On se rappelle que le conseil municipal de Bathurst avait récemment décidé de hisser « l’Anglo flag » lors de la « Fête des Anglais » le 18 septembre, date correspondant à la capitulation de la ville de Québec en 1759 et à la fin de la Nouvelle-France. Bravo aux Acadiens et à tous ceux qui se sont mobilisés!
Reportage-RDI

G20: une coalition dénonce l’inaction de Charest

Article d’Annie Mathieu paru dans La Presse du 19 juillet 2010.

Le président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Mario Beaulieu, a quant à lui affirmé que le premier ministre du Canada, Stephen Harper, semble être atteint «du syndrome Jean Charest» puisqu’il refuse la tenue d’une enquête publique.

Il estime également que le premier ministre du Québec doit prendre position dans ce dossier parce que les libertés civiles de citoyens canadiens ont été bafouées et que bon nombre d’entre eux étaient des Québécois.

«Je pense que Jean Charest devrait intervenir et je pense que c’est inquiétant qu’il ne le fasse pas (…). Est-ce que cela veut dire qu’il est d’accord avec des dérapages comme cela?», a questionné M. Beaulieu.

Une coalition en appui aux manifestants du G20

Extrait audio sur les ondes de Radio Rock-Détente le 19 juillet 2010.

Une coalition composée d’organismes et de partis politiques a été créée pour réclamer une enquête publique sur le travail des policiers. La coalition veut aussi offrir un soutien juridique, financier et psychologique aux personnes arrêtées à Toronto.

Le président de la Société St-Jean-Baptiste, Mario Beaulieu, raconte un des témoignages: http://www.rockdetente.com/montreal/musique/playerMP3/?audio=http%3A%2F%2Fwww.radionrj.ca%2FNouvelles%2Fburli%2F1647957.mp3&titre=Nouvelles%20Locales

La Coalition affirme que les Québécois ont été la cible des policiers

Article de Megan Martin paru dans The Gazette le 20 juillet 2010.

«La conférence de presse présentant une nouvelle coalition contre les arrestations massives durant le G20 avait aussi pour but de dénoncer le profilage qu’a subit de nombreux Québécois. La coalition demande une enquête publique. Les Québécois arrêtés ont même eu de la difficulté à trouver un agent de police capable de leur répondre en français.»

Québec ignore les personnes arrêtées au G20

Article de Kelly Vilo paru dans Metro le 20 juillet 2010.

«Je pense que M. Charest devrait agir, au moins pour démontrer que ce ne serait pas accepté au Québec de bafouer les droits et libertés civiles de cette façon», s’est révolté Mario Beaulieu, président de la Société Saint-Jean-Baptiste.
Des organisations québécoises, telles que la SSJB et le Mouvement pacifique pour l’indépendance du Québec ont créé une coalition Solidarité pour soutenir les personnes arrêtées.

Spectacle bénéfice pour les manifestants arrêtés

Article d’Anne-Sophie Laframboise paru dans le 24 H le 20 juillet 2010.

«Ce qui s’est passé à Toronto, c’est du jamais vu !», a déclaré Mario Beaulieu, président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. On a constaté que la discrimination a été plus présente que jamais et particulièrement avec les québécois francophones» a-t-il mentionné, soulignant que chaque véhicule plaqué du Québec avait été systématiquement fouillé.