INTRANET MEMBRES SSJB

En guise de rappel, et à la lumière du petit débat soulevé ces dernières semaines dans les pages du Devoir au sujet de notre drapeau national, j’aimerais souligner que la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, dont l’un des principaux symboles héraldiques est, depuis 1842, le drapeau des Patriotes, a pourtant grandement contribué à l’adoption du fleurdelisé, proposé à l’époque par le député indépendant René Chaloult. La SSJB a de plus composé et fait connaître le fameux Salut au Drapeau du Québec.

« Drapeau du Québec, salut !
À toi mon respect, ma fidélité, mon amour.
Vive le Québec !
Vive son Drapeau ! »

 

Notre fleurdelisé, symbole de fierté, évoque cette grande aventure historique de quatre siècles qui a fait naître le peuple québécois, depuis l’époque de la Nouvelle-France jusqu’à aujourd’hui. S’il fallait changer tous les drapeaux du monde qui reprennent certains éléments symboliques hérités de la religion ou de la royauté, on n’aurait pas fini !

Le fait est que ce n’est pas parce que notre drapeau a une bande blanche qu’il altère le caractère laïque du Québec. Et ce n’est pas parce qu’on y voit des fleurs de lys, que le Québec prête fidélité au roi de France…

Il faut privilégier une interprétation dynamique des symboles nationaux, et non statiques. Ce n’est pas parce que la rue Sainte-Catherine porte le nom d’une sainte, que s’y promener constitue un pélerinage…

Autrement, on nage dans le simplisme et on oublie que c’est en vertu du principe d’ipséité et de continuité qu’un peuple, comme un individu, se reconnaît lui-même malgré le passage du temps et malgré l’évolution des choses.

Comme le dit Yao Assogba, l’auteur du texte du 30 juin dans Le Devoir, « on ne fait pas l’histoire par des imprécations à soi-même. Il faut relever le défi du Québec contemporain, à savoir garder son identité nationale tout en étant une société qui devient de plus en plus pluriethnique. Le « vivre ensemble » dans une société pluraliste n’est possible que si l’altérité est fondée sur un univers de valeurs communes. Je pense que le fleurdelisé peut symboliser en partant ce noyau culturel. Drapeau du Québec, salut ! À toi mon respect, ma fidélité, mon amour. Je me souviens… que l’avenir nous appartient ! »

 

Signature Maxime Laporte

Maxime Laporte
Président général, Société Saint-Jean-Baptiste