INTRANET MEMBRES SSJB

LA SSJB REMET LE PRESTIGIEUX PRIX CALIXA-LAVALLÉE
AU PIANISTE ET COMPOSITEUR DE RÉPUTATION INTERNATIONALE,
ALAIN LEFÈVRE

«C’est pour sa contribution exceptionnelle au développement et au rayonnement de la musique classique québécoise à travers le monde et pour avoir réhabilité le génie musical du compositeur André Mathieu, qu’au nom du Conseil général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, j’ai le grand honneur de décerner le prix Calixa-Lavallée et la médaille Bene merenti de patria au pianiste et compositeur Alain Lefèvre» a annoncé le président général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJB), Mario Beaulieu.

Alain Lefèvre a fait valoir que « La force d’un peuple réside en la place et au soutien qu’il accorde à ses artistes, philosophes et écrivains, lesquels en sont les messagers et la mémoire. »

Des hommages de toutes parts
Lors d’une cérémonie qui se tiendra à la maison Ludger-Duvernay ce soir, la SSJB lui rendra hommage devant ses collègues, parents et amis. Se rajoutera le témoignage du compositeur, chef d’orchestre et directeur artistique de la Société de musique contemporaine du Québec, Walter Boudreau. Le comédien Patrick Drolet qui personnifiait le pianiste et compositeur de génie André Mathieu en 2010 dans le film «L’Enfant prodige, l’incroyable destinée d’André Mathieu » témoignera aussi de l’immense talent d’Alain Lefèvre qui signait la musique du film en tant que directeur musical, compositeur et interprète.

Mardi 29 mai à compter de 17h
Les allocutions débuteront à 19h
Maison Ludger-Duvernay
82 rue Sherbrooke Ouest, Montréal

Une brillante carrière internationale
Artiste associé à l’Orchestre symphonique de Québec et Ambassadeur artistique du Festival international de Lanaudière, Alain Lefèvre est décrit comme un « héros » (Los Angeles Times), un « pianiste spectaculaire » (Fanfare) et un interprète « foudroyant » (Washington Post).

Le pianiste et compositeur montréalais poursuit une brillante carrière internationale. Il a joué dans près d’une quarantaine de pays et se produit régulièrement sur les scènes prestigieuses du monde, avec orchestre et en récital. Paru sur étiquette Analekta, son dernier CD des œuvres de Rachmaninov (Concerto no 4, version 1926) et de Scriabine (Prométhée) lancé en mars dernier et enregistré à la Maison symphonique avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Kent Nagano, a été brillamment salué par la critique.

Récipiendaire de nombreux prix de haut niveau
Alain Lefèvre est récipiendaire d’un Prix JUNO (2010), d’un Prix Opus (2011), de huit Félix (ADISQ, 2001-2010), du Prix André-Gagnon décerné par la Société professionnelle des auteurs et des compositeurs du Québec (SPACQ) saluant son talent de compositeur. Consacré « Personnalité de l’Année 2009 », dans la catégorie des Arts, Lettres et Spectacles, au Gala Excellence de La Presse/Radio-Canada 2010, il a également remporté le prestigieux Prix AIB 2010 décerné à Londres, pour la Personnalité internationale de l’année – Radio, pour son émission dominicale consacrée à la musique classique sur les ondes d’Espace Musique, Radio-Canada. Récemment nommé Officier de l’Ordre du Canada, il est également Chevalier de l’Ordre national du Québec et Chevalier de l’Ordre de la Pléiade.

Le prix Calixa-Lavallée
Louis Quilico, Gilles Vigneault, Joseph Rouleau, Colette Boky, Félix Leclerc, Pauline Julien, Angèle Dubeau et Charles Biddle ont déjà mérité le prix Calixa-Lavallée. Ce prix a été créé en 1959 et est décerné à un Québécois dont la compétence et le rayonnement dans le domaine musical ont servi ou servent les intérêts supérieurs de la nation québécoise, tant au Québec qu’à l’étranger. Les récipiendaires reçoivent la médaille Bene merenti de patria qui souligne les mérites d’un compatriote ayant rendu des services exceptionnels à la patrie. Ce prix n’a pas été accordé depuis 2003.

Ce prix est désigné d’après le musicien, compositeur, accompagnateur et chef d’orchestre, Calixa Lavallée (1842-91). Calixa Lavallée a notamment créé la musique de l’hymne Ô Canada jouée pour la première fois le 24 juin 1880 à Québec par trois corps de musique pour clôturer le Congrès des Canadiens-Français organisé par la Société Saint-Jean-Baptiste de la cité de Québec.

Liens pour atteindre la liste des récipiendaires et la biographie d’Alain Lefèvre :

http://www.ssjb.com/contenu/le-prix-calixa-lavallee-musique

http://ssjb.com/sites/default/files/biographie_alain_lefevre.pdf