INTRANET MEMBRES SSJB

Article de Collectif d’auteurs publié dans Le Devoir le 27 juin 2012

«Sous toutes les latitudes, de la Chine à la Russie, du Brésil à l’Inde, des politiques linguistiques se décident, de nouveaux espaces linguistiques s’organisent et s’affirment.

La soumission, la démission et la résignation linguistiques constituent les véritables menaces pour l’avenir de notre langue.

Le « tout anglais » constitue une obsession d’un autre temps et d’un autre monde. Il est une impasse dont il faut au plus vite sortir dans l’intérêt des peuples ayant le français en partage.

Politique d’affirmation

Notre confiance en l’avenir de la langue française n’est pas naïve. Elle appelle une vigoureuse politique d’affirmation linguistique. Cette politique doit comprendre notamment:

– l’application stricte des législations linguistiques nationales bafouées au quotidien par les intérêts particuliers et le conformisme ambiant, aussi bien dans les secteurs public que privé, notamment pour le français langue du travail ;

– la diversification de l’enseignement des langues étrangères et des filières bilingues vers plusieurs grandes langues, dont celles des pays émergents (arabe, chinois, espagnol, portugais) ;

– l’exigence de la publication en français, et dans d’autres langues si nécessaire, de tous les travaux issus de la recherche médicale et scientifique publique dans l’ensemble des pays francophones

Voir l’article complet dans Le Devoir