INTRANET MEMBRES SSJB

Prix du Mérite en histoire 2015 (Montréal-Laval)

Les 23 et 24 mai à l’auditorium de l’École Le Plateau, la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal a tenu trois galas de remise des Prix du Mérite en histoire pour environ 600 élèves de Montréal et Laval. Les Prix du Mérite en histoire sont des récompenses attribuées annuellement à des élèves de partout au Québec ayant obtenu une note exceptionnelle de 95% et plus à leur examen ministériel en histoire de quatrième secondaire. La Fondation du Prêt d’honneur, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) et le Mouvement national des Québécoises et des Québécois (MNQ) étaient partenaires l’événement. Initiative du MNQ dont fait partie la SSJB, cette activité de reconnaissance et de promotion de la réussite scolaire découle par ailleurs d’une entente avec le Ministère de l’éducation.

Images_Prix_du_M__rite_2015b[1]

Un véritable programme de gala

Les centaines d’élèves méritants, accompagnés de leurs parents et enseignants, ont eu droit à un spectacle de qualité abordant l’histoire sous différents angles, – théâtral, musical ou humoristique.

Le jeune président général de la SSJB, Me Maxime Laporte, a posé des questions de connaissances historiques au public qui s’est trouvé déconcerté de se faire déjouer notamment au sujet de l’origine du pâté chinois, mets qui tire son origine du pâté d’échine de porc…

S’adressant aux élèves, monsieur Laporte a fait valoir : «On voit bien que l’histoire, ce n’est pas de la tarte… Ni du Pâté chinois, d’ailleurs. Obtenir un résultat de 95% et plus à un examen de quatrième secondaire, c’est formidable, mais toute personne qui s’intéresse à l’histoire doit sans cesse aiguiser ses connaissances historiques, fréquenter les sources, aller au bout de sa curiosité. Il est aussi important de se questionner sur le sens de l’histoire autant que sur les manières qu’on peut avoir de faire de l’histoire. Aldous Huxley disait : « Le fait que les hommes tirent peu de profit des leçons de l’Histoire est la leçon la plus importante que l’Histoire nous enseigne ».»

Aussi, les conteurs Éric Michaud et Yoda Lefebvre, qui ont tour à tour assuré l’animation des différentes séances de galas lors de la fin de semaine, ont multiplié les blagues et offert aux jeunes historiens en herbe, des récits remarquablement captivants.

Les comédiens Philippe Martin et Michel Savard ont quant à eux personnifié, le temps d’une scène théâtrale, les personnages historiques de Chevalier de Lorimier et Louis-Hyppolyte Lafontaine, à la veille du déclenchement de l’insurrection des Patriotes de 1837-1838.

Enfin, le jeune auteur-compositeur-interprète Thierry Bruyère, un participant de l’émission La Voix 2015, a envoûté la salle avec ses chansons, dont certaines étaient à connotations historiques, traitant du couple Simonne Monet-Michel Chartrand ou de la Crise d’octobre de 1970.

Un certificat du Mérite en histoire ainsi qu’un livre sur la vie du chanteur Félix Leclerc, écrit par Marcel Brouillard avec la contribution de madame Huguette Brun et commandité par la SSJB, était remis à chaque récipiendaire. L’ouvrage, publié aux Éditions Vaudreuil et dont Maxime Laporte signe la préface, vise à souligner le 100e anniversaire de naissance du poète-chanteur.

Enfin, à l’occasion d’un tirage, une cinquantaine d’élèves ont remporté différents prix incluant des livres d’histoire ainsi que des albums musicaux du collectif « Légendes d’un peuple », réalisés par l’auteur-compositeur-interprète Alexandre Belliard.

Fondée en 1834 par le Patriote Ludger-Duvernay, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a toujours fait de la promotion de l’histoire et de l’éducation, l’une de ses principales missions. Entre autres réalisations en ce domaine, mentionnons la création de la Coalition pour l’histoire, de la Fondation du prêt d’honneur, – à l’origine du système public d’aide financière aux études -, de la première école de théâtre, de la première école technique, des Hautes études commerciales, des cours d’éducation populaire et du Monument national.