INTRANET MEMBRES SSJB

 C O M M U N I Q U É

Le MMF félicite Martine Ouellet
et interpelle les autres candidats

Montréal, 27 juillet 2016 – Le Mouvement Montréal français (MMF), par la voix de sa porte-parole, Sophie Stanké, et de son président, Maxime Laporte, tient à saluer les engagements de Martine Ouellet en matière de protection de la langue française, dévoilés cette semaine par la candidate à la direction du Parti Québécois (PQ).

Sophie Stanké a déclaré: «La position de madame Ouellet se veut franche, responsable et nécessaire, vu les reculs inacceptables que subissent année après année par le Québec français et toute particulièrement notre métropole nationale. Ça mérite d’être souligné. Tous nos représentants politiques devraient s’en inspirer.»

Maxime Laporte, président du MMF, a poursuivi en affirmant que les engagements de la candidate «sont à la hauteur des responsabilités les plus fondamentales de tout chef d’État du Québec eu égard au destin même de notre peuple. Comme on sait, malheureusement, trop de nos élites ont manqué à ce devoir par le passé, et baissé les bras chaque fois que les tribunaux canadiens donnaient un coup de tronçonneuse dans notre Charte de la langue française, l’ayant au préalable affûtée à même une constitution à laquelle nous n’avons jamais adhéré.»

«Le temps n’est plus à la nonchalance et à la veulerie en matière de langue, mais à la défense soutenue de nos intérêts nationaux», s’est exclamé le jeune activiste.

Les candidats interpellés

Monsieur Laporte a fait valoir: «J’interpelle à présent les autres aspirants-chefs du PQ afin qu’ils se prononcent sur les mesures proposées par madame Ouellet. Ceux-ci ne peuvent se permettre de faire l’économie d’un débat sur la langue, à la lumière des défis immenses qui sont à relever et des pronostics inquiétants pour l’avenir. Outre de rétablir les dispositions de la loi 101 initiale, quitte à défier le Canada, maintiendront-ils l’engagement du PQ d’étendre son application au cégep? Qu’en est-il de l’exemplarité linguistique de l’État et de l’Administration? En matière de langue du travail, langue du commerce, langue des communications, qu’ont-ils à dire?»

«L’enjeu linguistique étant au cœur des préoccupations des Québécois-ses, les candidats-tes peuvent être certains qu’ils seront écoutés. Plus particulièrement, les membres du Parti Québécois ont selon moi le devoir moral de s’assurer que leur prochain-e chef saura se montrer à la hauteur dans ce dossier, d’autant que la CAQ a commencé à raffermir sa position à cet égard», a conclu monsieur Laporte.

Non-partisan, le Mouvement Montréal français est une organisation citoyenne qui veille à la défense et à la promotion du français comme seule langue officielle et commune à Montréal et au Québec.

-30-

Mouvement Montréal français
Pour information et demande d’entrevue (Maxime Laporte):
Claude Boisvert, SSJB Communications :438-931-2615, cboisvert@ssjb.com