INTRANET MEMBRES SSJB

C O M M U N I Q U É

logo-ssjb-master

Montréal, 10 octobre 2016 – La Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, par la voix de son Président général, Maxime Laporte, tient à féliciter sincèrement monsieur le député de Rosemont, Jean-François Lisée, pour son élection à titre de chef du Parti Québécois (PQ).

Maxime Laporte a indiqué: «Nous souhaitons bonne chance au nouveau chef de l’Opposition officielle. Nous lui reconnaissons de grandes qualités de stratège et de communicateur, et ne doutons pas qu’il saura exercer ses fonctions avec un grand professionnalisme, dans l’intérêt national du Québec.»

 

Langue française

«Même si par le passé, notre institution a maintes fois critiqué ses positions en matière linguistique, nous sommes convaincus qu’en tant que chef du PQ, monsieur Lisée se montrera sensible aux attentes et aux aspirations des membres de sa formation politique ainsi que des nombreuses organisations citoyennes qui s’activent chaque jour afin de faire avancer la cause du français», a fait valoir monsieur Laporte.

«À cet égard, nous l’invitons à prendre connaissance des nombreuses études que nous avons produites et espérons qu’il acceptera de rencontrer les Partenaires pour un Québec français (PQF), cette coalition citoyenne et syndicale fondée par la SSJB, qui représente environ 1,5 million de Québécoises et Québécois sur cet enjeu.»

«D’emblée, nous saluons la volonté exprimée par le nouveau chef, d’étendre la Loi 101 aux entreprises de 25 employés et plus», a dit le jeune Président général.

 

Indépendance

Monsieur Laporte a fait remarquer: «Au sujet de la stratégie d’accession à l’indépendance nationale proposée par monsieur Lisée, donnons une chance au coureur. Seul le temps lui donnera raison (ou tort, sait-on jamais).»

«Tout de même, il faut noter que c’est la première fois depuis Jacques Parizeau, dont il était l’un des conseillers, qu’un chef du PQ propose au peuple québécois une échéance claire afin de réaliser l’indépendance, aussi éloignée soit-elle aux yeux des plus déterminés.»

«Parallèlement, nous invitons tous les militants et militantes indépendantistes à poursuivre et à intensifier leur implication, que ce soit au sein des organisations du réseau Cap sur l’indépendance ou autrement», a insisté Maxime Laporte.

 

Sauvegarde des intérêts du peuple québécois: deux priorités

Le jeune avocat de formation a de plus affirmé: «Enfin, à la veille du 150e du Canada, nous aimerions attirer l’attention du public québécois sur deux grandes priorités du nouveau chef relativement à l’avenir national et constitutionnel du Québec. D’une part, nous nous attendons à ce que monsieur Lisée prépare une solide riposte, en termes politique et mobilisationnel, aux tentatives de l’ancien chef du Parti Égalité, Keith Henderson, avec la complicité d’Ottawa, de faire invalider par les tribunaux le statut juridique du peuple québécois et tous nos droits collectifs les plus fondamentaux, contenus dans la loi 99 de l’Assemblée nationale.»

«D’autre part, le chef du PQ a le devoir moral de tout faire pour empêcher la construction de l’oléoduc Énergie Est que souhaite nous imposer Transcanada avec la complicité du gouvernement fédéral», a conclu le Président général.

Fondée en 1834, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal est le plus ancien organisme dédié à l’avancement des intérêts du peuple québécois et de la civilisation française d’Amérique.

Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal
Pour information et demande d’entrevue (Maxime Laporte):
Claude Boisvert, responsable des communications
438-931-2615, cboisvert@ssjb.com